Oreiller inadapté : quelles conséquences ?

Une mauvaise qualité de sommeil favorise les problèmes de santé, et entraîne un sentiment de fatigue, des difficultés de concentration, du stress, ou de l’irritabilité. Or, il suffit parfois de changer quelques éléments de literie pour retrouver un sommeil réparateur et bénéficier de nuits reposantes.

L’oreiller fait partie des pièces à soigner dans une literie, car il aide à mieux dormir, à condition qu’il soit bien choisi, et qu’il soit adapté à la morphologie du dormeur. Il est en effet exposé aux acariens, à la moisissure et aux résidus de peau morte ou de cheveux, ce qui provoque des problèmes allergiques.

Cet élément de literie doit être choisi de manière à correspondre aux habitudes de sommeil de l’utilisateur, afin de ne pas provoquer des douleurs dorsales ou à la nuque. L’oreiller joue un rôle essentiel dans le maintien de la tête et de la colonne vertébrale, ce qui permet de mieux dormir et de préserver sa santé.

Quelles sont les conséquences d’un oreiller inadapté ? Des réponses dans cet article.

L’oreiller, un élément important pour bien dormir

Un bon oreiller, au même titre que le matelas, joue un rôle essentiel dans la qualité du sommeil, ce qui a un impact direct sur la santé. Le confort est généralement le premier critère de choix de l’oreiller, et il est déterminé par son niveau de fermeté ou de moelleux.

L’oreiller sert à soutenir les cervicales, et à favoriser l’alignement de la colonne vertébrale, grâce à l’amélioration de la position de sommeil. Un oreiller convenablement choisi est donc capable de soulager certains maux, comme les douleurs dorsales, car il fait le contrepoids pour maintenir la colonne vertébrale en position droite, que le dormeur soit sur le côté ou sur le dos.

L’oreiller contribue également à relâcher les tensions de la journée, en décontractant complètement les muscles situés au niveau des cervicales et de la tête. Une nuque qui n’est pas convenablement maintenue conduit en effet à une raideur au réveil, et à des douleurs diffuses, qui se propagent dans tout le corps.

Pour bien dormir et soulager les douleurs dorsales ou cervicales, il est donc essentiel d’opter pour un oreiller confortable, qui soutient bien la tête.

Comment reconnaître un bon oreiller ?

Il n’est pas toujours simple de savoir quel oreiller choisir, avec toute la variété de modèles qui existent dans le commerce. Il existe de nombreux critères de sélection, comme le lieu de fabrication, la forme, la taille, les matières de garnissage, la morphologie de la personne, ou les besoins spécifiques de l’acheteur.

Côté forme, les oreillers carrés sont très répandus, mais la forme rectangulaire offre une plus grande surface de contact pour la tête, permet de gagner de la place sur le lit et empêche le garnissage de se déplacer à l’intérieur du tissu.

Le garnissage d’un oreiller peut être naturel ou synthétique, et le choix se fait en fonction des besoins de chacun, mais aussi des caractéristiques des matériaux en termes d’entretien ou de nettoyage. Les garnissages naturels comprennent le duvet, les plumes d’oie, la laine ou la balle d’épeautre, alors que les oreillers synthétiques sont généralement confectionnés en microfibres.

Le choix de l’oreiller se fait également en fonction des besoins de chaque utilisateur en matière de niveau de soutien, d’ergonomie et de confort.

Un oreiller de qualité prend soin du dormeur, en assurant un maintien convenable des cervicales, qui supportent le poids de la tête, et qui sont à l’origine des douleurs au cou à la suite d’une mauvaise nuit de sommeil. C’est ainsi qu’un bon oreiller peut aider à conserver la position naturelle des vertèbres, en les libérant des contraintes liées à une mauvaise position, pour permettre au corps de se détendre pendant la nuit.

Pour bien choisir, il est recommandé d’opter pour un oreiller qui conserve longtemps sa fermeté, et d’éviter les garnissages en mousse synthétique, car ils s’affaissent généralement très vite

Un mauvais oreiller nuit à la position de la tête

Pendant la journée, le poids de la tête est soutenu par le rachis cervical, et durant la nuit c’est l’oreiller qui prend le relais, en maintenant la nuque et la tête. Pour cela, il est recommandé d’acheter un oreiller de qualité, qui soit à mémoire de forme, avec une densité suffisante pour soutenir la tête et prendre soin de la posture tout au long de la nuit.

Ainsi, le meilleur oreiller pour soulager les tensions de la journée doit être composé d’un seul bloc de mousse, qui ne se déforme pas et apporte un bon soutien au cou, pour éviter l’accumulation des contractures et des torsions. Un oreiller en mousse à mémoire de forme offre un support optimal pour la tête, et permet à l’organisme de se détendre en s’abandonnant au sommeil.

En choisissant un oreiller, le but n’est pas uniquement d’avoir un confort d’endormissement, mais de bénéficier d’un véritable allié pour le corps, qui a besoin d’être en parfaite position une fois qu’il est allongé. C’est en effet la posture de la tête qui favorise l’alignement entre la nuque et la colonne vertébrale.

Grâce au maintien d’une bonne posture de sommeil, le dormeur ne ressent aucun point de pression, et toutes les parties de son corps sont préservées. Dans ce contexte, le choix de l’oreiller doit se faire en fonction de la position d’endormissement :

  • Un oreiller fin et moelleux pour les dormeurs sur le ventre, afin de maintenir l’alignement nuque-colonne vertébrale, de supporter le poids de la tête et du cou, et de les positionner dans un bon angle,
  • Un oreiller volumineux, ferme et épais pour les dormeurs sur le côté, afin de combler l’espace entre le matelas et la nuque, et offrir le maintien nécessaire à la tête, au cou et aux épaules,
  • Un oreiller mi ferme pour les dormeurs sur le dos, afin d’apporter un parfait alignement et de positionner correctement la tête et le cou.

Un mauvais oreiller nuit à la santé physique et mentale

Un oreiller de qualité favorise un bon sommeil, ce qui impacte directement la santé physique et mentale de l’individu. Cette pièce de literie, quand elle est bien choisie, contribue à décharger l’organisme des tensions de la journée, à détendre le corps, et à évacuer le stress, pour se réveiller en meilleure forme le lendemain.

C’est pendant le sommeil que les cellules corporelles se régénèrent, pour que le corps recouvre son énergie et se débarrasse de la fatigue accumulée. De plus, le sommeil profond permet de renforcer les défenses immunitaires de l’organisme, pour l’aider à lutter contre les maladies et les virus.

Par ailleurs, un sommeil de qualité agit également sur la santé mentale, grâce à ses nombreux bienfaits sur le cerveau, et notamment la zone qui intervient dans la gestion des émotions. C’est ainsi qu’un sommeil perturbé impacte directement l’humeur de la personne, qui devient plus nerveuse, plus fatiguée et plus susceptible. Un sujet qui dort mal se distingue par une mauvaise gestion du stress, ce qui provoque un état d’anxiété, de dépression ou de burn-out.

Un mauvais oreiller provoque des douleurs

Les migraines chroniques sont souvent liées à une mauvaise qualité de sommeil. C’est pour cette raison que le choix de l’oreiller doit se faire avec le plus grand soin, de manière à aider le corps à lutter contre les maux de tête.

Le manque de sommeil profond est à l’origine d’un manque de sécrétion de dopamine et de sérotonine, ce qui entraîne la survenue de céphalées dès le réveil, et pendant toute la journée. Ces hormones sont en effet chargées d’envoyer au cerveau des signaux de bien-être, et leur absence conduit à des sensations de douleur.

Un bon oreiller apporte au corps le soutien nécessaire, réduit les points de pression et limite les migraines impromptues. Quand les muscles du cou sont trop contractés par une mauvaise posture de sommeil, les cervicales se bloquent et provoquent des douleurs de tension. C’est pour cette raison qu’un oreiller à mémoire de forme est un formidable allié pour la nuque et la tête.

D’un autre côté, un oreiller mal adapté peut provoquer des douleurs cervicales ou aux épaules, ainsi que des tensions musculaires et des torticolis. Ces maux peuvent être soulagés grâce à l’utilisation d’un oreiller qui soutient parfaitement la nuque, prend soin de la partie haute du corps et élimine les points de pression.

Enfin, des douleurs au dos peuvent être causées par une mauvaise qualité d’oreiller, se présentant sous forme de lombalgies, de sciatiques ou de lumbagos, qui sont des troubles handicapants au quotidien. Un oreiller bien choisi doit permettre d’adopter une posture qui respecte l’alignement entre le dos, la tête et la nuque, afin de limiter les douleurs dorsales.

Un mauvais oreiller engendre des problèmes respiratoires

Certains troubles respiratoires, comme les apnées de sommeil ou les ronflements, peuvent être atténués grâce à l’utilisation d’un oreiller ergonomique adapté. La surélévation du haut du corps avec un oreiller assez volumineux permet de dormir dans une posture propice à la lutte contre les ronflements.

Par ailleurs, de nombreux problèmes respiratoires surviennent à la suite d’allergies causées par la présence d’acariens dans l’oreiller. Pour éviter ce risque, il est essentiel d’opter pour un garnissage traité anti acariens et antibactériens, le plus souvent en mousse hypoallergénique micro aérée, ou en polyester. Les allergies aux acariens causées par un oreiller de mauvaise qualité sont de plus en plus fréquentes, et souvent à l’origine de problèmes respiratoires, comme les rhinites chroniques ou les bronchites.

Il est également utile de noter qu’un oreiller à garnissage hypoallergénique permet de tenir chaud sans absorber l’humidité, ce qui favorise une respiration sereine, et aide à lutter contre les allergies.

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Lire plus

Les autre articles